Défi#135 : Prendre deux jours de suite à midi l’apéritif local dont nous ne connaissons pas le nom, Défi#142 : Visitez Quito, Défi#144 : Goûter la cuisine exotique d’équateur & Défi#146 : Faire les marchés andins et découvrir l’artisanat traditionnel

Pour nous remettre de nos efforts en haute montagne, nous passons une semaine à Quito.

Le centre ville est agréable avec ses bâtiments coloniaux, ses églises magistrales et ses places arborées.

Nous avons même le temps de visiter le musée d’art contemporain et de voir une rétrospective du travail de Yoko Ono. Certaines oeuvres nous aident à  relativiser la difficulté de nos défis !

Nous nous échappons une journée pour aller voir la fameuse Mitad del Mundo (le Milieu du Monde). Tous les voyageurs rencontrés nous recommandent ce site. Nous affrontons donc les 2h30 de bus pour nous y rendre en nous disant que cela vaut le coup ! Nous passons 2 heures sur place en nous forçant à visiter tout le site pour rentabiliser notre trajet et le prix du billet… Mais nous avons l’impression d’être à Disneyland ! Des boutiques souvenirs sont installées partout et les activités laissent à désirer (notamment le planetarium flou). L’attraction principale est une belle ligne jaune censée matérialiser la ligne équatoriale mais celle-ci n’est en réalité pas placée au bon endroit 😂 !

20180801_131219~2

Toute la semaine, nous profitons des comedors (cantines) du Marché Central, situé à… 10 mètres de notre hostel. Dans les précédentes villes nous avons déjà goûté la cuisine équatorienne qui, selon nous, ressemble beaucoup à ce que nous mangeons depuis la Bolivie. Comme souvent l’option la plus économique est le menú del día (menu du jour). Il inclut, la majorité du temps, un jus de fruits (souvent chimique et trop sucré), un caldo ou sopa (soupe) puis, un segundo : poisson frit, ceviche, poulet frit… toujours accompagné de patates, de pâtes ou de riz, ou les trois ensemble bien sûr !
Nous trouvons tout de même des spécialités comme l’encebollado (bouillon de poisson et d’oignons servi avec du yuca, manioc), les llapingachos (boulettes de pomme de terre écrasée avec du fromage) servis avec des oeufs pour le petit-déjeuner, le yahuarlocro (soupe de boeuf avec du sang et des pommes de terre), le corviche (beignet de plantain au poisson) ou encore l’hornado, le cochon rôti de Cuenca.

Enfin, les équatoriens – comme partout où nous sommes passés en Amérique Latine – raffolent des sucreries. Nous avons goûté certaines de leurs viennoiseries et pâtisseries, mais elles sont souvent trop sucrées. Un seul coup de coeur : le pan de banana (gâteau à la banane) !

Au Marché, une vieille dame vend de la Chicha de Jora. Deux midis de suite, nous sirotons cette boisson ancestrale faite à base de maïs fermenté, d’épices et d’eau. Autrefois utilisée pendant les cérémonies, c’est aujourd’hui un très bon apéro !

20180817_184443

Nous adorons tous ces moments dans les marchés. Nous préférons cette immersion dans la vie locale plutôt que les marchés artisanaux, très pratiques pour les souvenirs, mais très touristiques !

20180817_183205

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s