Défi#72 : Trouver un poisson perroquet et nager plus vite que lui, arriver à le regarder droit dans les yeux et lui faire tous les deux ensemble un petit bisou sur le nez !

Rien de tel que la période entre le Spring Break et la Semana Santa pour poser nos sacs à dos dans l’une des villes les plus touristiques du Mexique : bienvenue à Playa del Carmen !

IMG-20180410-WA0004

En remontant l’avenue principale, entre les Starbucks, Mac Do’s et Victoria’s Secret où tout se paye en dollars, on se répète comme un mantra : « C’est pour la bonne cause, c’est pour la bonne cause ». Transformés en trappeurs de bêtes sauvages depuis notre chasse à l’escargot, nous sommes ici pour profiter des plages bondées des plus beaux sites de plongée du pays… et embrasser un poisson perroquet !
Nous croyons en notre chance. Le jour de notre arrivée, nous étions à la rue à 20h suite à une réservation de logement foireuse… Nous entendant parler français, Pilar, une suissesse installée au Mexique depuis plus de 20 ans, nous a très gentiment accueillis sous son toit pour nos deux nuits de passage. Une merveilleuse rencontre qui nous donne confiance pour notre quête !

IMG-20180410-WA0005

Le premier jour, Abel part seul en éclaireur pour explorer deux cenotes perdus dans la jungle, seulement accessibles aux plongeurs : Dreamgate et El Pit.

Extrait de son logbook :

Dreamgate. 22/03/18. Entrée vers 9h30. Profondeur max 6m durée 62min. 3 pers. Avec deux plongeurs français Max (moniteur de Phocéa) et Antoine (retraité de l’IFP). Descente de l’équipement grâce à une poulie et entrée par une plateforme en bois. Premiers sur le site, on croisera seulement une autre palanquée sous l’eau. Ma première plongée en caverne et aussi en quasi-nocturne. Visibilité exceptionnelle. Température assez fraîche (combinaison intégrale + shorty par dessus. L’absence de cagoule se fait sentir en fin de plongée). Plongée assez technique au niveau flottabilité. Comme toujours il faut éviter d’endommager l’environnement de plongée et certains passages étroits laissent peu de place à l’erreur. Palmage grenouille léger pour ne pas soulever le limon et gaffe à l’équipement qui peut toucher les décorations délicates. Caverne magnifique avec stalactites, colonnes et stalagmites. Jeux de lumières avec reflet des arbres à proximité de la surface d’entrée. Cenote qui porte bien son nom. Peu de vie sous-marine : crevettes minuscules et petits poissons. Nombreuses racines d’arbres qui pendent. Quelques fossiles de coquillages.

Ci-dessous, une vidéo éditée par d’autres amateurs de plongée pour vous faire une idée.

Après une rapide collation, Abel et ses accolytes reprennent le 4×4 pour enchaîner sur le deuxième cenote.

El Pit A.K.A. El Pat de Jacinto. Entrée vers 11h30. Profondeur max 40m durée 40min. 3 pers (toujours avec Max et Antoine). Nous ne sommes pas les premiers sur site mais nous serons seuls dans le cenote sur toute la durée de la plongée.
Visibilité toujours excellente et température de l’eau encore fraîche (mais plus supportable au vu de la durée de la plongée). Caverne gigantesque et très profonde (120m mais on n’ira pas à plus de 40m, la limite de la plongée loisir). Observations : vers 15m halocline, couche brumeuse où se mélent eau douce et eau salée + vers 30m nuage de sulfure d’hydrogène – comme de la fumée de cigarette mais sous l’eau – qui provient de la décomposition des végétaux tombés dans le gouffre + au fond, dissimulés sous des rochers et préservés des archéologues, des ossements de Coati. Vu aussi le couloir qui a permis la découverte du Pit en 1996 par des plongeurs venant de la cenote Dos Ojos (belle plongée de 1,5km !). Certainement la plus belle plongée de ma vie… A refaire un jour de grand soleil pour mieux profiter encore des rayons tombant dans le gouffre !

IMG-20180410-WA0002

Une autre vidéo pour mieux vous représenter cette expérience inoubliable.

Bref, deux plongées magnifiques… même si Abel n’a pas croisé de poisson perroquet !

Le second jour, nous partons ensemble en bateau vers l’île de Cozumel : direction la deuxième barrière de corail la plus longue du monde ! Abel reprend ses recherches au fond de l’eau pendant qu’Anne-So scrute l’océan depuis la surface en snorkeling. Autour de nous, des méduses, des langoustes, des barracudas, des raies et… des poissons perroquets bleus magnifiques ! Nous avons bien sûr réussi à embrasser l’un d’eux sur le nez mais il va falloir nous croire sur parole !

IMG-20180410-WA0001

2 réflexions sur « Défi#72 : Trouver un poisson perroquet et nager plus vite que lui, arriver à le regarder droit dans les yeux et lui faire tous les deux ensemble un petit bisou sur le nez ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s